Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Texte libre

"Si l'Abeille disparaissait de la surface du globe, l'Homme n'aurait plus que 4 années à vivre; plus d'abeilles, plus de pollinisation, plus d'herbe, plus d'animaux, plus d'Hommes,..." 

Albert Einstein

Recherche

coucou me oilà...
13 décembre 2005 2 13 /12 /décembre /2005 15:17

Extrait du Guide des Alternatives  4èmeédition, ouvrage collectif coordonné par Philippe Lécuyer et imprimé sur papier recyclé aux Editions du Fraysse

 

Chapitre V – Vivre Autrement

 

A-CONSOMMER AUTREMENT

 

Pour une vie de qualité, choisissons des produits de qualité!

 

L'acte d'acheter un produit est essentiel dans la détermination des orientations d'une société. Alors que le vote permet de s'exprimer très épisodiquement, le fait d'acheter est finalement un acte politique que nous effectuons presque quotidiennement. Notre type de consommation a une influence économique et sociale très importante, cautionnant ou non l'élevage en batterie, la construction de centrales nucléaires, l'exploitation des pays du tiers-monde...

 

--En consommant des produits biologiques, nous aidons les agriculteurs qui respectent le sol et la nature, qui proscrivent les engrais chimiques polluant les sols et les pesticides contaminant nos aliments. Malheureusement, les grands groupes industriels de la chimie rachètent les circuits de production et de distribution bio, considérant ce secteur comme porteur et lucratif. Ils poussent les agriculteurs bios à une productivité plus forte en diminuant leurs prix d'achat et incorporent des techniques industrielles qui amoindrissent la qualité des produits. Il est donc judicieux d'acheter directement aux producteurs ou d'adhérer aux circuits courts et magasins qui garantissent la provenance et la qualité des produits.

 

--En diminuant la consommation de viande, nous réduisons le gaspillage écologique, les souffrances animales et nous améliorons la solidarité et notre santé. En effet, près de 40°/° des céréales produites sont données à manger au bétail, dans le monde où l'on estime que 35.000 personnes  meurent par jour de faim et de malnutrition. Or, avec la même parcelle de terrain nécessaire pour mourir une personne carnivore, on peut nourrir sept mangeurs de céréales. Une étude de l'Université de New York sur les coûts réels de production en milieu tropical concluait que "le coût réel d'un seul hamburger pour la planète était de 150Euro, soit cent fois plus que son prix de vente aux USA. Diminuer la consommation de viande a un impact écologique indéniable et très positif."

 

--En s'habillant de fibres naturelles (laine, lin, chanvre, coton, soie,...), plus saines pour notre corps et notre santé. Leur utilisation, par le biais de produits artisanaux, permet de développer des circuits de production et de transformation respectueux de la nature et de l'homme. Les artisans, travaillant dans le cadre d'une éthique de partage équitable des revenus, permettent à tous les acteurs de leur filière de vivre honorablement de leur activité, ce qui n'est guère le cas pour les entreprises transnationales qui payent le moins possible leurs ouvriers du tiers-monde et leur fournisseurs de matières premières, exploitant tout le monde au maximum.

 

--En boycottant les bois exotiques, nous protégeons les forêts équatoriales du massacre et nous évitons la disparition des peuples et de toutes les espèces qui y vivent.

 

--En utilisant du papier recyclé, nous limitons à la fois l'exploitation des forêts et la pollution de l'eau. De plus, nous favorisons les entreprises qui s'affairent à récupérer et trier les vieux papiers, souvent pour des salaires de misère en France faute d'une demande assez forte et du fait de la concurrence d'autres systèmes subventionnés (en Allemagne par exemple)

 

Etre un consommateur responsable:

 

Par conséquent, l'acte d'acheter n'est nullement anodin. Il constitue bel et bien un engagement politique, conscient ou inconscient, qui détermine les choix éthiques (ou l'absence de choix) de notre société.

 

Il nous faut choisir soit des produits industriels et dénaturés, fabriqués en exploitant et détruisant la planète et les humains, soit des produits de qualité qui respectent la vie.

 

On considère souvent que les produits biologiques et artisanaux sont plus onéreux que les produits industriels, mais ce n'est bien souvent qu'une apparence. Le pain bio au levain coûte autour de 3 euro/kg dans mon village ( un peu plus dans les grandes villes), ce qui est inférieur au pain fantaisie. De plus, la courte conservation du pain ordinaire génère un gâchis estimé à 20°/°, alors que le pain bio se conserve une semaine. Quant aux autres produits biologiques et naturels qui peuvent être plus chers, la création de groupements d'achat direct auprès des producteurs ou des coopératives permet d'obtenir des prix assez proches de ceux des produits industriels.

 

Et n'oublions pas qu'aujourd'hui, si les produits alimentaires industriels sont bon marché, leur appauvrissement en éléments vitaux entraîne une augmentation de nos dépenses de santé, dont le total dépasse aujourd'hui celui de l'alimentation.

 

N'est-il pas plus judicieux pour notre santé de consommer des aliments équilibrés, que de dépenser la différence économisée en soins et en médicaments.

 

 

 

Extrait du Guide des Alternatives  4èmeédition, ouvrage collectif coordonné par Philippe Lécuyer et imprimé sur papier recyclé aux Editions du Fraysse

 

Repost 0
Published by Les articulés - dans arthropodes
commenter cet article
29 juillet 2005 5 29 /07 /juillet /2005 00:00

Voici les lieux et dates où l'association sera présente (ou a été présente) :

 

 

 

- 28 août 2005

 Vide grenier du Café du Fort à St Père Marc en Poulet (35)

 

 

 

 

- 31 juillet 2005                

 Vide grenier à Saint-lunaire (35)

 

 

 

 

- 20 juillet 2005            

 Création Totem/gîte à insecte au centre aéré de St Père Marc en poulet (35)

 

 

 

 

- 17 juillet 2005                    

 Vide grenier de la Houle à St Briac sur mer (35)

 

 

 

 

- 26 juin 2005                       

 Vide grenier à Ploubalay (22)

 

 

 

 

- 18 juin 2005                

 La nature dans tous ses éclats au fort de St Père Marc en Poulet (35)

 

 

 

 

- 16 et 17 avril 2005  ABSENT            

 Marché aux Fleurs au Fort de St Père Marc en Poulet (35)

 

Repost 0
Published by Association Les Articulés - dans Agenda
commenter cet article
20 juillet 2005 3 20 /07 /juillet /2005 00:00

Atelier de création d'un totem/gîte à insectes

au centre aéré de St-Père-Marc-en-Poulet (35)

le 20 juillet 2005

Photos dans l'album photo

Le matin :

Réalisation de modules personnalisés à partir de rondins de bois percés : petites cavités douillettes recherchées par un grand nombre d'abeilles solitaires.

 

 

 

 


 

L'après-midi :

Récolte et découverte de plantes sauvages...

 

... pour confectionner des fagots de tiges (creuses ou à moelle) : cavités naturelles en voie de disparition dans les parcs et jardins dits "propres"

 

 

Unification du totem rassemblant les modules personnalisés et les bottes de tiges

 

 

Procession jusqu'au lieu d'érection du totem

 

 

 

Erection du totem devant un parterre de fleurs paillé et ensemencé par les enfants

 

 

Cet hotel est près à recevoir les premiers résidents : Osmies et autres abeilles solitaires pourront profiter du gîte et du couvert.

Ainsi se termine cette journées ...et allez savoir, le guide Michelin s'y intéressera peut-être pour lui attribuer une étoile.

Un grand merci au centre aéré de saint père et à ces adhérents pour avoir laissé aux insectes la place qu'ils doivent occuper.

Pour en savoir plus et voir d'autres formes de gîtes à insectes : http://totemoo.over-blog.com

 

Repost 0
Published by Les Articulés - dans Ateliers et Animations
commenter cet article
30 mars 2005 3 30 /03 /mars /2005 00:00

AU JARDIN

Les macérations: décoction, infusion et autres tisanes pour les plantes 

 

Les tisanes sont bonnes pour l'homme alors pourquoi pas pour les plantes...? Voici tout d'abord une petite mise au point:

Qu'est-ce que c'est que tout ça?

Ce qui suit n'est pas des définitions dictionnairiques, mais le sens avec lequel ce vocabulaire est utilisé ci-après.

Tout d'abord, une macération, c'est l'opération qui consiste à laisser séjourner une substance dans un liquide, le but étant que le liquide dissolve les principes contenus dans la substance;

Une infusion, c'est l'opération qui consiste à verser un liquide bouillant sur une substance et à laisser macérer le tout plus ou moins longtemps;

Ensuite, une décoction, c'est l'opération qui consiste à faire bouillir une substance dans un liquide;

Enfin, une tisane, c'est le liquide chargé de certains principes solubles provenant d'une substance, obtenu par infusion, décoction ou/et macération.

Les purins sont des macérations au cours desquelles à lieu une fermentation.

Etant un sujet à part entière, ils sont traités dans un autre article.

 

Maintenant qu'on parle de la même chose, comment faire prendre leur tisane à nos plantes?

Déjà, on peut arroser nos plantes avec tout les restes de café, thé et autres tisanes. Ensuite, on peut confectionner quelques tisanes spécialement destinées à nos plantes.

Tout d'abord le matériel nécessaire consiste en,

pour l'infusion et la décoction:

-une casserole,

-un récipient de la même contenance que celui utilisé pour chauffer l'eau,

-un collant ou un bas en guise de passoire;

pour la macérations, un récipient étanche suffit.

L'eau sera de l'eau de pluie, de source ou du puits (bouteille ou robinet à la limite).

 

La recette de base est simple

pour la macération:

-mettre les plantes dans un récipient étanche;

-remplir d'eau;

-fermer;

-laisser macérer plus ou moins longtemps;

-filtrer, c'est prêt.

pour l'infusion:

-remplir la casserole au 2/3;

-faire bouillir l'eau;

-éteindre le feu;

-mettre les plantes à infuser;

-laisser refroidir;

-filtrer, c'est prêt.

pour la décoction:

-mettre les plantes dans la casserole;

-remplir d'eau;

-faire bouillir en remuant régulièrement 10 à 30min;

-laisser refroidir;

-filtrer, c'est prêt.

Ces préparations sont faites pour extraire un maximum des principes contenus dans les plantes. La concentration de ces principes dans l'organisme pouvant être nocive, ces recettes seront réservées aux plantes.

 

Mise en pratique

-Les tisanes sont puissantes, de petites quantités suffisent donc.

-Diluer avec une eau pure, elles font des merveilles quand on les pulvérise sur les parties aériennes de la plantes d'une part contre les parasites, d'autre part, pour stimuler les facultés végétatives.

-Additionnées à l'eau d'arrosages des plantes en pots, les tisanes remplacent avantageusement les engrais solubles du commerce. De plus, ils ont une double action avec leurs effets sur les maladies et parasites, voir triple action avec l'effet bénéfique sur le sol et l'environnement.

-Au jardin, on réservera les infusions et décoctions diluées pour la pulvérisation et les purins, pour les compléments à l'eau d'arrosage. 

 

Trucs&astuces

Une façon facile de faire une infusion pour les plantes consiste à:

-prendre une bouteille d'eau en plastique pleine;

-vider un peu d'eau;

-incérer les plantes à infuser;

-refermer le bouchon;

-placer le tout en plein soleil, l'idéal étant derrière un pare-brise de voiture exposé au soleil;

-quand le liquide c'est coloré et que la température du liquide est tiède à chaude, c'est prêt;

-pour filtrer percer des trous dans le bouchon;

-laisser refroidir un peu à l'ombre;

-pulvériser ou arroser à travers le bouchon percer.

 

Bonnes expériences et surtout passez de bons moments avec vos plantes...

 

Moo pour les Articulés

 

 

 LES PLANTES=>détails et utilisations particulières (pas encore paru).
-l'ortie,
-l'oignon, l'ail, l'échalote, la ciboulette et le poireau(=famille des liliacées)
-La consoude,
-la fougère,
-l'absinthe,
-le sureau,
-la prêle, ...

Repost 0
Published by Moo pour les Arrticulés - dans Au jardin
commenter cet article
25 mars 2005 5 25 /03 /mars /2005 00:00

LES PURINS faciles contre les Pesticides chers, dangereux et polluants


Les purins de plantes luttent contre les pesticides tout en stimulant nos plantes pour les rendre plus résistantes. De plus, ils constituent de très bons apports pour fertiliser notre sol. Etant de préparation facile et peu coûteuse, respectueux de l'environnement, les purins de plantes méritent leur place sous cette rubrique.
Pour te les faire découvrir ou redécouvrir voici quelques recettes et méthodes simples que les sceptiques et les néophytes prendront plaisir à mettre en oeuvre.

Tout d'abord le matériel
-un récipient en fonction des besoins et possibilités=> plus le récipient est petit plus la préparation sera facile et rapide, mais moins la quantité de purins sera conséquente; et vice et versa. Les purins se conservant plus ou moins longtemps, la quantité à produire sera définie par la surface à traiter;
-de l'eau de pluie, de source ou du puits est idéale mais l'eau du robinet fais l'affaire;
-un collant ou un bas en guise de passoire;
-un arrosoir, un pulvérisateur ou autre, en fonction de l'utilisation;
-et des plantes mais pas n'importe les quelles...
 -l'ortie
 -la consoude
 -liliacées= oignon, ail, poireau, échalote, ciboulette,...
 -cette liste sera expliquée et détaillée dans un prochain article.

Ensuite, la recette de base consiste à
-remplir le récipient avec les plantes entières sans les tasser;
-puis recouvrir d'eau de pluie;
-enfin placer le tout dans un endroit ensoleillé et à l'abri de tout renversement;
-au bout de 1 à 30jours(en fonction utilisation), filtrer en recueillant le liquide et diluer avec l'équivalent en eau de pluie, de source ou du puits(voir du robinet);
-arroser ou pulvériser par temps couvert si possible ou en soirée une fois que les plantes à traiter ne sont plus exposées;
-vider les résidus de plantes au pied des arbres ou mieux sur le tas de compost;
-rincer rapidement le récipient et remettre une préparation à macérer pour la prochaine fois.

Pour la pulvérisation sur les feuilles, il ne faut pas excécéder 24h à 48h de macération de peur de brûler notre plante. Les décoctions et les infusions sont plus appropriées à ce genre de traitement et seront traitées ultérieurement.
Dans un premier temps, on réservera donc les purins pour le sol, la durée de macération dans ce cas pouvant aller de quelques jours à un bon mois. La seule précaution à prendre est de ne pas arroser les feuilles ou les jeunes plants ou semis.
De même, une utilisation trop répétitive peut nuire aux plantes, même si l'impacte sur l'environnement n'est pas négatif. C'est pourquoi une période d'un mois entre chaque utilisation est nécessaire(=ça correspond à la durée de macération moyenne=l'idéal est donc de re-remplir le bac à purin après chaque utilisation pour qu'il soit prêt un mois après pour le prochain traitement)

Cette méthode de base va vous permettre d'obtenir des résultats d'un bon rapport qualité/dépense (temps, argent, environnement), mais n'est pas parole divine et il reste à faire ses propres expériences afin de concocter ses recettes adaptées au jardin en question. Il ne reste plus qu'à se servir de ces potions qui ont des résultats qui peuvent être magiques.

Quelques mises en pratique
-un verre  pour une plante en pot
-une bouteille  pour plusieurs plantes en pots ou un petits parterres
-un seau  pour un petit jardin
   plusieurs verre = une bouteille
   plusieurs bouteilles = un seau
   plusieurs seaux = une cuve de plus grande contenance
L'idéal étant un seau d'une vingtaine de litre pour un jardin et un récipient de quelque litres (2à3L) pour un parterre ou quelques plantes en pots.

En voici suffisamment pour faire quelques expériences en ayant une possibilité d'erreur très réduite. Le principe est simple: mieux vaux en mettre moins ou diluer plus que vouloir à tout prix éliminer des maladies ou des parasites qui contribuent à l'équilibre de la nature et donc à sa pérennité.

Bonnes expériences à tous, et elles seront, quoi qu'il en soit, de Bonnes Actions pour la nature et par conséquent pour toi qui en fais partie.

Moo pour Les Articulés.

 

Pour ceux qui en veulent plus, à consulter dans d'autres articles:

Macérations: décoction, infusion et autres tisanes pour les plantes=>recettes et techniques de base

-Présentation
-Matériel
-Recette de base
-Mise en pratique

 

LES PLANTES=>détails et utilisations particulières (pas encore paru).

-l'ortie,
-l'oignon, l'ail, l'échalote, la ciboulette et le poireau(=famille des liliacées)
-La consoude,
-la fougère,
-l'absinthe,
-le sureau,
-la prêle, ...

 


 

 

 

Repost 0
Published by Moo - dans Au jardin
commenter cet article
24 mars 2005 4 24 /03 /mars /2005 00:00

Bonjour à toi,
ce blog est en cours de gestation, ainsi la forme et le contenu vont devenir de plus en plus Articulés et à l'image des Articulés.
Pour ce faire le temps et du temps...Merci d'être intéressé et patient.
Plusieurs sujets nous donne envie de partager, c'est pourquoi il va nous falloir faire des choix pour trouver les meilleurs choses à dire et la meilleure manière de faire tout en évitant le superflu...
Ton aide nous est donc capitale, alors n'hésite pas à donner ton avis…
Bonne visite

Moo pour les Articulés

Repost 0
Published by Association Les Articulés - dans arthropodes
commenter cet article